Nouvelles

Situation actuelle sur l’envoi de thé

par Hans-Martin Hirt

A ceux qui sont intéressés et aux amis d‘anamed!
A cet endroit (www.anamed-edition.com), nous avions, jusqu’à une date récente, proposé l’envoi de thé (feuilles d’Artemisia annua de notre variété spéciale, poudre de Moringa, Euphorbia hirta, etc.). Nous ne pouvons plus proposer ces thés! Pourquoi?

Nous recherchons depuis 27 ans quelles substances sont présentes dans les plantes médicinales, quelles substances l’industrie a isolé ou encore quelles substances ont été brevetées par l’industrie pharmaceutique et contre quelles maladies. Ensuite, nous demandons à des volontaires du monde entier s’ils désirent tester si l’extrait total de ces plantes a un effet moins important, similaire ou plus important sur le développement de la maladie, et ce uniquement QUAND (et c’est une condition préalable) l’extrait total est utilisé depuis longtemps dans la médecine traditionnelle.

Exemple: le thé Artemisia annua contient de l‘artémisinine. Cette substance est brevetée contre le paludisme, le SIDA, le cancer, la borréliose etc. Nous avons donc collecté dans le monde entier les expériences sur les tests faits pour mesurer l’effet de l’extrait total en comparaison avec la substance isolée. En fonction des résultats, nous avons formulé des recommandations et les avons publiées.

Ces recommandations…

  1. …ont reçu une réaction très favorable des assurances de responsabilité civile, car plus un patient est informé, plus il est en mesure de se protéger contre les accidents.
  2. …ont été reprises par un grand nombre d’organisations d’aide au développement ou humanitaires; même la très critique OMS a attribué un prix au groupe "anamed Bukavu/Congo" en 2002 pour la mise en place d’un champ d’Artemisia.
  3. …ont conduit à ce qu’une institutrice retraitée (Hannelore Klabes) s’est tellement engagée pour lutter contre le paludisme au Burundi, qu’elle a reçu à un âge avancé la croix fédérale allemande du mérite.
  4. …ont permis qu’un grand nombre d’africains puissent continuer à vivre dans des endroits infestés par le paludisme et donc de ne pas devoir fuir vers l’Allemagne…

La combinaison : l’envoi de thé et des recommandations…

… a conduit à ce que nous avons reçu une lettre, fin 2014, mentionnant que le fait de combiner la vente de thé avec des recommandations contrevenait à la loi européenne, notamment la loi relative à la publicité dans le domaine thérapeutique § 1, 3a et 12, et qu’il s’agissait donc d’une violation de la loi qui pouvait engendrer de fortes amendes et pénalités.

Cette notification a considérablement gêné notre travail, et c’était sûrement l’effet que les auteurs de cette annonce recherchaient. Puisque si les patients et les caisses d’assurance maladie peuvent épargner des millions d’euro en prenant ces thés, cela veut dire que d’autres ne peuvent plus les gagner!!!!
Nous avons donc dû nous réorganiser complètement. Nous aurions pu légaliser notre thé en tant que médicament, mais cela aurait nécessité selon le Ministère en charge des médicaments approximativement 300.000 euro par thé et par indication sans pour autant être sûr du résultat… en d’autres mots, cela nous aurait ruinés. Car nous ne voulons pas de brevet mais au contraire nous voulons que nos recommandations soient librement mises en œuvre par des micro entreprises ou dans l’économie familiale, que cela améliore l’emploi local, que l’on donne une perspective à tous ces malades qui ont perdu tout espoir, que l’on propose une alternative à la « rue chimique à sens unique ».

Nos thés…

  1. …sont utilisés par un grand nombre de médecins, naturopathes et guérisseurs
  2. …ont été utilisés par des milliers de patients pour combattre un grand nombre de maladies
  3. …pourraient contribuer à une énorme réduction des dépenses des assurances maladies

La médecine par les plantes est en danger dans le monde entier! Comme preuve: dans les années 80, il existait un produit contre l’hypertension artérielle sur la base de Rauwolfia serpentina. Ce produit disparu du marché car une homologation supplémentaire fut demandée aux entreprises productrices, ce qui était trop couteux. Les phytothérapeutes ont pu cependant continuer à avoir accès au produit de base (Radix Rauwolfiae serp.) au niveau des centrales d’achat des pharmacies, et ainsi produire sur ordonnance leur teinture, gélules, etc…! Cependant, en juin 2015, la seule entreprise productrice annonça qu’elle arrêtait la production de ce produit de base. Les médecins ont donc perdu un instrument bon marché et efficace pour soigner l’hypertension. On détruit ainsi EXPRÈS le système de santé! Et comme nos lois sont reprises par les pays en voie de développement, cela conduit également dans ces pays à la disparition de la médecine naturelle bon marché, et à la disparition de ces petites entreprises familiales en Asie ou en Afrique qui produisaient localement des médicaments bon marché à partir des plantes. C’est l’économie et la santé locales qui en souffrent, et on crée ainsi EXPRÈS des courants migratoires. Le résultat de cette politique erronée : exportation de médicaments vers l’Afrique au profit des grosses entreprises occidentales, migration de millions de personnes fuyant l’Afrique pris en charge par la société !

Nous avons dû ainsi répartir nos activités en 3 branches indépendantes:

  1. anamed international e.V. est l’association qui organise des séminaires dans le monde entier, fait des recherches sur les plantes, soutient la publication de la littérature anamed dans le monde entier, et qui dépend de votre soutien et de vos dons. Chaque année, vers la fin septembre nous vous invitons chaleureusement à notre réunion annuelle à Winnenden près de Stuttgart! Site Internet www.anamed.org, Adresse: anamed Verein, Schafweide 77, 71364 Winnenden,
  2. anamed edition est une entreprise (ou mieux une initiative), auprès de laquelle vous pouvez commander notre littérature, livres, posters etc., ainsi que des graines de Moringa, le programme pour la production d‘Artemisia annua anamed (appelé Starterkit), des graines d’Artemisia, etc. Pour anamed edition chacun a le droit à la libre expression, tant que la dictature pharmaceutique ne l’a pas interdite ou détruite! C’est pour cela que nous remercions tous ceux qui partagent avec nous leurs expériences et qui les rendent publiques lors de nos réunions annuelles et pour les publications qui en résultent. Site Internet www.anamed-edition.com, Adresse Schafweide 77, 71364 Winnenden,
  3. Entreprise XYZ (le nom ne doit pas être mentionné) à Winnenden est une entreprise (ou mieux une initiative), auprès de laquelle vous pouvez commander vos thés Artemisia ou autres, ainsi que les compléments alimentaires Moringa dans la qualité que vous connaissez. Cette entreprise n’a pas le droit de donner des informations sur les indications, les effets, les contre-indications, les effets secondaires, etc. Nous sommes d’accord avec cette solution. Nous ne pouvons donc pas PUBLIER leur nom, site internet, adresse, courriel ou téléphone. Envoyez-moi donc en PRIVÈ un email (ou une carte postale) à mon adresse personnelle en indiquant votre nom, adresse complète et numéro de téléphone afin d’éviter les bluffs (ne pas téléphoner SVP).

Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons remplir nos différentes missions,

  1. celle que nous avons reçu de l’OMS, en tant que membre du groupe de recherche „RITAM“ qui recherche dans le monde entier les meilleures plantes pouvant lutter contre le paludisme et contribuer à une meilleur image de la médecine naturelle (non ésotérique).
  2. celle que nous nous donnons à travers la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies de 1948: Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour …les soins médicaux….; elle a droit à la sécurité en cas de …, de maladie, …(Article 25)
  3. celle en tant que chrétien (Matthieu 10,1): « Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir …de guérir toute maladie et toute infirmité »

Revenir